Pourritures

Du 24 Mai au 5 Juin 2022 au Théâtre de la Parfumerie

Diffusion en cours

Clown Contemporain – Création 2020

Écriture collective

Écriture et Jeu Sébastien Olivier, Sara Uslu
Écriture et Mise en scène Alexandra Gentile
Création lumière Benjamin Deferne
Régie Lumière Loane Ruga
Administration Lino Eden
Photographies Sophie Le Meillour et Diana Meierhans
Vidéos Sophie Le Meillour
Création dessins / cartes postales Zoé Vuaillat

Âge dès 12 ans

Production
Cie J’sais que ma mère elle aimera pas

Soutiens
Ville de Lancy
Ville de Genève
Loterie romande
Fondation Ernst Göhner
Mottattom
Théâtre de la Parfumerie


PRESSE


Une chose est sûre : la fin approche.

Mais plusieurs questions persistent :
Sera-t-elle à la hauteur de nos attentes ?
Faut-il revoir nos désirs à la baisse ?
Devons-nous embrasser l’imprévisible ?
« Faire avec », comme on dit ?

Une autre chose est sûre, il y aura un grand projet, une tonne de rêves pour deux tonnes de désillusions et une bonne dose de bêtise. 

Il y aura des règles à respecter, des trêves et de l’entraide solidaire à négocier. Peut-être même un peu de tendresse. La transgression se fera malgré soi. Le consentement s’obtiendra à l’usure. La propriété disparaîtra en une seconde d’inattention. L’altérité fera peur et le compromis aussi.

Il faudra lutter pour se faire sa place, défendre son territoire et ses idéaux, pour tenter de faire quelque chose de bien. Finir en beauté, oui. Seul·e ou acclamé·e par la foule. Rockstar ou anonyme. Ou bien tout pourri·e.

Une dernière chose est sûre : l’humour, l’amour et la mort.
Dans l’ordre ou le désordre,

C’est important.